Société Jean-Marie Vianney (SJMV)

sjmvau service du sacerdoce diocésain pour la mission de l’Église.

La Société Jean-Marie Vianney (SJMV) a été fondée officiellement le 18 avril 1990 par Mgr Guy-Marie Bagnard, évêque émérite de Belley-Ars. Elle se propose de rassembler les prêtres diocésains qui veulent renouveler leur sacerdoce à l’exemple du Saint Curé d’Ars.

Dans la paroisse de la Plaine d’Estrées, l’abbé Antoine Fernet et l’abbé Yann Deswarte constituent une fraternité de vie commune dans le cadre de la SJMV.

Voici une petite présentation, extraite du site de la SJMV : sjmv.net

Des fraternités de vie commune

« Le projet de la SJMV est d’aider chacun de ses membres à vivre pleinement sa vocation et sa mission de prêtre diocésain dans l’esprit du Curé d’Ars. En même temps, la SJMV propose à ses membres de vivre cet idéal communautairement et même, si le ministère le permet, dans le partage de la vie commune » (Statuts de la SJMV n. 26).

Des fraternités de vie commune…
Tous les membres se retrouvent au moins une fois par mois en fraternités locales de trois à six prêtres. Et certains vivent en fraternités de vie commune. Ces rencontres comprennent la célébration de l’Eucharistie et un temps d’adoration, le partage de la Parole de Dieu en lien avec le ministère de chacun, un approfondissement doctrinal, sans oublier la vie fraternelle.

…au service de la mission : caractéristiques
-  La prière ensemble
Elle est vécue comme la source de l’évangélisation et le fondement de la fraternité : l’oraison commune, certaines heures de l’office priées ensemble, des temps d’adoration… Les fidèles y sont invités pour une plus grande fécondité apostolique.
-  La mission commune
Elle est fondée sur la volonté de vivre en commun une mission reçue de l’évêque du diocèse. La paroisse en est le lieu privilégié. Chacun a son ministère propre, ses responsabilités… mais c’est ensemble que l’on porte la mission. La collaboration, enracinée dans la prière, se réalise d’abord dans le discernement pastoral. Avec les chrétiens engagés, il s’agit d’accueillir l’Esprit-Saint pour se laisser sans cesse renouveler dans l’annonce de l’Evangile.

-  Dans l’esprit du Curé d’Ars
Ce patronage marque la vie de la fraternité et le ministère de chacun des prêtres : importance des sacrements (eucharistie et pardon), souci de la mission (évangélisation, vie liturgique, attention aux plus pauvres…), place de la Vierge Marie, relations fraternelles avec les autres prêtres…

Le charisme

Les valeurs essentielles du charisme peuvent se résumer en quelques points (Statuts de la SJMV n. 11) :

  • L’ardent désir d’annoncer la Bonne Nouvelle au monde : “Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie” (Jn 20, 21) – “Malheur à moi si je n’évangélise pas” (1Cor 9, 16).
  • Le don de soi dans une consécration sacerdotale à l’exemple du Christ pauvre, chaste et obéissant, dans l’esprit de Saint Jean-Marie Vianney.
  • Une place privilégiée accordée à la vie intérieure centrée par l’oraison sur l’Eucharistie célébrée et adorée, vécue en union avec Marie, Mère de l’Église et du sacerdoce.
  • Le désir et la capacité de vivre une vie communautaire, comprenant notamment un temps de partage centré sur l’Évangile et conçu comme un moyen de relire sa vie et de se stimuler vers la sainteté.
  • - L’exigence de l’approfondissement doctrinal dans l’écoute de la Parole de Dieu et la fidélité au Magistère.
  • - La volonté d’œuvrer dans son diocèse, tout en restant disponible à d’autres appels. Le don reçu à l’ordination destine chaque prêtre à une mission de salut d’ampleur universelle. La SJMV est un moyen sanctionné par l’Église pour vivre, comme doit le faire tout prêtre diocésain, cette disponibilité. (Presbyterorum Ordinis n. 10 ; Optatam Totius n. 20 ; Pastores dabo vobis n. 32)

L’engagement des prêtres dans la SJMV

La SJMV propose à ses membres des moyens concrets pour vivre la grâce de leur sacerdoce. En vue d’une plus grande fécondité du ministère, les prêtres s’appuient sur des exigences appropriées pour répondre à l’appel du Seigneur, jour après jour.

Dans cet esprit, là où c’est possible, elle constitue des fraternités de vie commune pour le dynamisme de la mission. Il s’agit d’accueillir le regard de l’autre sur sa vie et son ministère, afin d’avancer sur un chemin de conversion.

Plusieurs fois par an, des sessions rassemblent les membres de la SJMV pour un temps fraternel de ressourcement.

La Société est ouverte aux prêtres diocésains qui s’y sentent appelés. L’engagement est possible à partir du diaconat pour ceux qui sont incardinés dans leur diocèse propre. Le temps de probation dure au moins deux ans avant un engagement temporaire, renouvelable avant l’engagement définitif. Le temps du séminaire peut permettre une première découverte de la Société.
Depuis le 29 juin 2008 la SJMV peut incardiner quelques membres et appeler aux ordres.

Les membres de la SJMV

82 membres : 56 prêtres et diacre engagés définitivement – 14 prêtres et séminaristes engagés temporairement – 12 prêtres et séminaristes en probation –

Il existe actuellement 18 fraternités de vie commune.

Pour en savoir plus, consultez le site de la SJMV : sjmv.net